SOFEC

Société Scientifique dédiée à la Chiropraxie,
aux thérapies manuelles et aux traitements conservateurs de la colonne vertébrale et des articulations periphériques.

En savoir plus

 

Manipulation chiropratique dans le traitement des lombalgies aigues et des sciatiques discales : un essai clinique randomisé en double aveugle avec manipulations placebo

Manipulation chiropratique dans le traitement des lombalgies aigues et des sciatiques discales : un essai clinique randomisé en double aveugle avec manipulations placebo17/03/14

Manipulation chiropratique dans le traitement des lombalgies aigues et des sciatiques discales : un essai clinique randomisé en double aveugle avec manipulations placebo


Santilli V1, Beghi E, Finucci S.

 

Spine Journal. 2006 Mar-Apr;6(2):131-7.

 

Score de qualité selon http://www.pedro.org.au/french/:    9/10

 

Introduction


Les lombalgies aigues et les sciatiques sont des causes majeures de handicap. De nombreuses interventions médicales sont disponibles, y compris les manipulations vertébrales, avec des résultats contradictoires.

 

Objectif:


Evaluer les effets à court et à long terme des manipulations vertébrales sur les lombalgies et la sciatique avec protrusion discale.

 

Schéma de l’étude:


Essai clinique randomisé en double aveugle comparant les résultats des manipulations et des simulations dans des centres de réadaptation à Rome et sa banlieue.

 

Echantillon de patient:


102 patients ambulatoires souffrant de douleurs modérées sur une échelle visuelle analogique de la douleur locale (VAS1) et/ou une douleur irradiante (VAS2).

 

Variable de résultat:


Patients sans douleur à la fin du traitement ; échec du traitement (proportion de patients arrêtant le traitement pour absence d’effet sur la douleur) ; nombre de jours sans douleur, avec une douleur légère, avec une douleur modérée ou sévère ; la qualité de vie ; le nombre de jour de prise d’AINS ; nombre de prescription médicamenteuse ; scores VAS1 et VAS2 ; résultats psychosociaux ; et la réduction de la protrusion sur l’IRM.

 

Méthode:


Les manipulations ou des manipulations simulées ont été effectuées 5 jours par semaine par des chiropraticiens expérimentés, avec un nombre de séances qui dépendaient de la douleur ou jusqu'à 20 au maximum, en utilisant une technique de poussée rapide. Les patients ont été évalués à l'admission et à 15, 30, 45, 90, et 180 jours. A chaque visite, tous les indicateurs de soulagement de la douleur ont été utilisés.

 

Résultats:


Un total de 64 hommes et 38 femmes âgés de 19-63 ans ont été randomisés dans le groupe des manipulations (53) ou des manipulations simulées (49). Les manipulations apparaissent plus efficace en se basant sur les pourcentages de sujets sans douleur (douleur locale 28 vs 6%, p <0,005; douleur irradiant 55 vs 20%, p <0,0001), le nombre de jours avec douleur (23,6 vs 27,4, p <0,005), et le nombre de jours de douleur modérée ou sévère (13,9 vs 17,9, p <0,05). Les patients recevant des manipulations avaient une moyenne de douleur inférieure sur les échelles visuelles analogiques VAS1 (p <0,0001) et VAS2 scores (p <0,001). Il n'y avait pas de différences significatives dans la qualité de vie et les scores psychosociaux. Il n'y avait que deux échecs de traitement (manipulation 1; manipulation simulée 1) et aucun effet indésirable.

 

Conclusions:

 

Les manipulations ont plus d'effet que les manipulations simulées sur soulagement de la douleur pour la lombalgie aiguë et la sciatique avec protrusion discale.

 

Limites de l’étude :

 

-        Pas d’interview à la fin de l’étude

-        Grand nombre de variables à entrer dans le modèle statistique

 

Arnaud Lardon, DC, MSc, PhD(Stud)