SOFEC

Société Scientifique dédiée à la Chiropraxie,
aux thérapies manuelles et aux traitements conservateurs de la colonne vertébrale et des articulations periphériques.

En savoir plus

 

Hernie discale cervicale traitée par manipulation vertébrale

Hernie discale cervicale traitée par manipulation vertébrale09/04/14

Résultats après traitement par manipulation de haute vélocité et de courte amplitude sur hernie discale cervicale (confirmation IRM) : une étude de cohorte prospective sur un suivi de 3 mois

 

Outcomes from magnetic resonance imaging-confirmed symptomatic cervical disk herniation patients treated with high-velocity, low-amplitude spinal manipulative therapy: a prospective cohort study with 3-month follow-up. J Manipulative Physiol Ther. 2013 Oct;36(8):461-7


Peterson CK, Schmid C, Leemann S, Anklin B, Humphreys BK.

 

 

Objectif 


Le but de cette étude est  d'examiner les résultats du traitement manipulatif vertébral chez des patients atteints de radiculopathie cervicale lié à une hernie discale.

 

Méthode 


Les patients inclus dans cette étude sont des sujets adultes  souffrant de douleurs au cou et dans un bras avec  des signes neurologiques  (dysesthésie, atteinte motrice,  changements des réflexes) correspondant à la racine du nerf impliqués. L’imagerie par résonance magnétique confirme le conflit disco-radiculaire.

 

Les données de base inclus 2 échelles de douleur numérique (Numérique rating scales ou NRSs) pour le cou et le bras, l'indice d'invalidité du cou (Neck disability index ou NDI) et une échelle d’impression globale. Des manipulations à grande vitesse et faible amplitude ont été administrées par des chiropracteurs expérimentés. Deux  semaines, 1 mois et 3 mois après la consultation initiale, les patients ont été contactés par téléphone, et le NDI, l’Impression globale et les  NRSs ont de nouveau été collectées. La proportion de patients se déclarant "mieux "ou "nettement mieux" sur l'échelle d'impression globale a été calculée. Les échelles de douleur et le NDI pré et  post-traitement ont été comparées en utilisant le test de Wilcoxon. Les NRSs et NDI des patients aigus (douleur < 4 semaines) vs chroniques (douleur > 4 semaines)  ont été comparées en utilisant le test Mann-Whitney U

 

Résultats


 

Cinquante patients ont été inclus dans cette étude. A 2 semaines, 55,3% de patients se déclarait « mieux » ou « nettement mieux »,  68,9% à 1 mois et  85,7% à 3 mois. Une diminution statistiquement significative de la douleur au cou, douleur au bras, et les scores NDI ont été notés à 1 et 3 mois par rapport au scores de base 

 

Conclusion 


Cette étude montre que la plupart des patients souffrant d’une névralgie cervico-brachiale confirmée à l’IRM ont  constaté une amélioration significative de leur douleur suite à un traitement par manipulation vertébrale,  y compris les sujets chroniques.

 

La force de cette étude est que la  manipulation vertébrale était  standardisée et bien décrite : le contact était pris sur le segment responsable de la radiculopathie et le patient était amené en  flexion latérale du cou du côté de la douleur puis en rotation controlatérale.

 

Limites


Les limitations principales sont d’abord que l’étude ne comporte pas de groupe contrôle avec traitement simulé et également que le nombre de patients inclus dans l’étude est limité.

 

Yannick Audo, DC, MSc